Moratoire dans le secteur EP : comment envisager l’avenir ?

21 mars 2017

image

Vous êtes nombreux-ses à élaborer de nouveaux projets pour le futur et à vous interroger sur la durée du moratoire décidé pour les nouvelles demandes et augmentations de reconnaissance, en ce compris les demandes d’axe(s) supplémentaire(s). Certain-e-s d’entre vous, qui assisteront à nos matinées consacrées à l’axe 1, sont d’ailleurs engagé-e-s dans une telle réflexion quant à l’opportunité de “rajouter une corde à l’arc de leur reconnaissance”.

Au cabinet de la ministre, on nous confirme que la durée dépendra du timing de l’évaluation du Décret EP, qui devrait être clôturée fin de l’année 2017. Toutefois, il va sans dire qu’à l’origine de ce moratoire, il y a aussi (et surtout) des raisons financières et les marges de manœuvre réduites de la Ministre de la Culture ne sont pas de nature à rassurer quant l’avenir du financement du secteur de l’éducation permanente.

Si, néanmoins, vous envisagez d’introduire une demande d’augmentation de reconnaissance ou d’axe(s) supplémentaire(s) pendant ou à la levée du moratoire (et dans ce cas, il vous sera recommandé d’entamer les évolutions au bon moment : production d’heures-activité ou de réalisations, etc.), nous insistons lourdement : gardez à l’esprit le contexte et les incertitudes !

Personne ne sait dire aujourd’hui à quelles conclusions aboutira l’évaluation du décret : il n’y a donc aucune garantie que votre demande soit rencontrée favorablement en bout de course. A bon entendeur…